««
3481746785 Lourdes Grobet 2 Bénédicte Paszkiewicz Véronique Chanteau Niloufar Banisadr Marina Obradovic Ayako Takaishi Fabienne Forel
»»

Lourdes GROBET  

Le nouvel homme de Bering
photographies, vidéos et installation.
 
Logo du Ministere de la Culture

Du vendredi 29 juin au mardi 31 juillet 2012, vernissage le vendredi 29 juin à 18h30.

Galerie NEGPOS – FOTOLOFT 1, cours Némausus 30000 Nîmes T : 04 66 76 23 96 / 06 71 08 08 16
http://negpos.fr/ – contact@negpos.fr

Rencontre avec l'artiste le samedi 30 juin
de 16h à 19h au Fotoloft.
Durant la semaine du 2 au 7 juillet, Lourdes GROBET se tiendra à votre disposition pour vous faire découvrir son installation.


Le nouvel homme de Bering

« L’idée du peuplement de l’Amérique par des courants migratoires unidirectionnels, uniquement à travers le détroit de Béring, m’a toujours causé des doutes et me gêne.
Trois hypothèses me guident:
Le dynamisme des flux migratoires dans la préhistoire est une question constamment ouverte à de nouvelles découvertes scientifiques. Nous les connaissons très peu mais ils étaient lents, longs quoiqu’intenses. Aujourd’hui, ils s’accélèrent et se multiplient de manière exponentielle mais ne constituent pas un phénomène nouveau.
L’occident de l’Amérique n’est autre que l’Asie, notion qui a été systématiquement éliminée. La culture « occidentale » nous a définis mais elle est pensée depuis l’Europe. Actuellement, les planisphères devraient même changer, l’Amérique devrait être redimensionnée, conceptuellement et visuellement parlant. Le mouvement, essence de la vie, ne peut se fixer sur un seul point géographique, tout au plus peut-on le symboliser.
L’ère cybernétique transforme les flux humains, culturels et économico-politiques et les sens géographiques des distances, qualitatives et quantitatives, change l’histoire de la directivité des mouvements traditionnellement acceptée.
Je désire provoquer une réouverture du débat sur les apports multidirectionnels, migratoires et culturels auxquels donne naissance l’Amérique, au moins au niveau esthétique, symbolique. Un continent aux proportions de l’Amérique, plein d’énergie, de dynamisme, avec des cultures propres, n’a peut-être pas été le produit d’un seul déplacement en un point si lointain.
C’est mon point de départ pour réaliser une œuvre qui soit le résultat d’une réflexion et une analyse de ce que sont et ont été les mouvements de civilisations, la nouvelle évaluation de leurs contributions et leurs degrés d’importance. »

Lourdes Grobet

Lourdes GROBET a étudié les arts plastiques à l’Université Iberoamericana, le design graphique et la photographie au Cardiff College of Art et au Derby College for Higher Education, au Royaume-Uni. Elle a participé à plus de cent expositions individuelles et collectives dans des centres tels le MoMA de New York et le MoMA de San Francisco. Elle a produit un très important travail autour de la Lucha Libre mexicaine qui fait référence et qui a été présenté en 2007 durant Foto España (Madrid) et au Pavillon Populaire (Montpellier) au printemps 2008. Elle a actuellement recours aux nouvelles technologies comme outil pour mettre en valeur la théâtralité des scènes populaires. Ses clichés ont été publiés dans des ouvrages tels Se escoge el tiempo (On choisit le temps) (1983), Luciérnagas (Lucioles) (1984), Bodas de Sangre (Noces de sang) (1987) et Lourdes Grobet (2004).
http://www.lourdesgrobet.com/
http://www.thebottle.com.mx/

Nos Partenaires